Chercher les endroits intéressants
Actualités – Voir tous »

DOSSIERSBiographie de Sonia M’barek, ministre de la Culture

Sonia M’barek, nommée ministre de la Culture au sein du gouvernement de Habib Essid, est née en 1969. Initialement chanteuse et assistante à l'Institut supérieur de m plus ...

6 January 2016
Top Lieux
Aïn Draham

Aïn Draham est une ville du nord-ouest de la Tunisie (gouvernorat de Jendouba) située à une vingtaine de kilomètres au sud de Tabarka. Anciennement camp militaire, centre d'e<p style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: medium;">A&iuml;n Draham est une ville du nord-ouest de la Tunisie (gouvernorat de Jendouba) situ&eacute;e &agrave; une vingtaine de kilom&egrave;tres au sud de Tabarka. Anciennement camp militaire, centre d'estivage et souk, elle se pr&eacute;sente aujourd'hui comme un modeste centre &eacute;conomique r&eacute;gional.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: medium;">Chef-lieu d'une d&eacute;l&eacute;gation de 40 372 habitants, la ville accueille une population de 8 888 habitants en 2004. Elle est b&acirc;tie &agrave; une altitude de 800 m&egrave;tres sur les pentes du Djebel Bir (1 014 m&egrave;tres). Ce dernier fait partie des monts de Kroumirie. Cette r&eacute;gion est la zone la plus humide de Tunisie car d&eacute;tenant le record national de pluviom&eacute;trie avec 1 534 millim&egrave;tres de pr&eacute;cipitations par an. La temp&eacute;rature moyenne annuelle est de l'ordre de 15&deg;C avec une moyenne journali&egrave;re de 6,6&deg;C pour le mois de janvier et 23,9&deg;C pour le mois de juillet.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: medium;">Son nom signifie &laquo; source d'argent &raquo; et &eacute;voque les sources chaudes sulfureuses d&eacute;j&agrave; utilis&eacute;es par les Romains dans l'Antiquit&eacute;. Des vestiges de thermes sont ainsi rep&eacute;rables sur le site.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: medium;">A&iuml;n Draham est une station de vill&eacute;giature active d&egrave;s la p&eacute;riode du protectorat fran&ccedil;ais. Par ses maisons aux toits de tuiles rouges, par sa for&ecirc;t dense de ch&ecirc;nes-li&egrave;ge, sa richesse giboyeuse, notamment en sangliers, elle rappelle un village alpin, appr&eacute;ci&eacute; en toutes saisons, pour la chasse, la fra&icirc;cheur de son climat, les randonn&eacute;es p&eacute;destres, &eacute;questres ou en VTT et le thermalisme.</span></p>

Voir plus
Siliana

Le gouvernorat de Siliana , créé le 5 juin 19741, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le centre du pays et couvre une superficie de 4 642 km21, soit 2,8 % de la superficie du pays. Il abrite en 2014 une population de 223 0872 habitants. Son chef-lieu est Siliana. Géographie Le gouvernorat de Siliana est entouré par sept autres gouvernorats : le gouvernorat de Béja au nord-est, de Jendouba au nord-ouest, du Kef à l'ouest, de Zaghouan et Kairouan à l'est et de Kasserine et Sidi Bouzid au sud, ce qui lui permet de servir de point de passage entre les régions du nord-ouest, du centre et du sud du pays. Le gouvernorat de Siliana est traversé par deux chaînes montagneuses : le Tell au nord et l'Atlas au sud. Le relief y est donc varié et accidenté. Les formes de transition, collines et plateaux, y occupent une grande place mais elles sont dominées par des massifs montagneux. Les précipitations annuelles sont évaluées à 450 millimètres, 500 millimètres sur les hauteurs et 300 millimètres dans les plaines. Administrativement, le gouvernorat est découpé en onze délégations, dix municipalités, dix conseils ruraux et 86 imadas1.<p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Le gouvernorat de Siliana , cr&eacute;&eacute; le 5 juin 19741, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situ&eacute; dans le centre du pays et couvre une superficie de 4 642 km21, soit 2,8 % de la superficie du pays. Il abrite en 2014 une population de 223 0872 habitants. Son chef-lieu est Siliana.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong>G&eacute;ographie</strong></span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Le gouvernorat de Siliana est entour&eacute; par sept autres gouvernorats : le gouvernorat de B&eacute;ja au nord-est, de Jendouba au nord-ouest, du Kef &agrave; l'ouest, de Zaghouan et Kairouan &agrave; l'est et de Kasserine et Sidi Bouzid au sud, ce qui lui permet de servir de point de passage entre les r&eacute;gions du nord-ouest, du centre et du sud du pays.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Le gouvernorat de Siliana est travers&eacute; par deux cha&icirc;nes montagneuses : le Tell au nord et l'Atlas au sud. Le relief y est donc vari&eacute; et accident&eacute;. Les formes de transition, collines et plateaux, y occupent une grande place mais elles sont domin&eacute;es par des massifs montagneux. Les pr&eacute;cipitations annuelles sont &eacute;valu&eacute;es &agrave; 450 millim&egrave;tres, 500 millim&egrave;tres sur les hauteurs et 300 millim&egrave;tres dans les plaines.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Administrativement, le gouvernorat est d&eacute;coup&eacute; en onze d&eacute;l&eacute;gations, dix municipalit&eacute;s, dix conseils ruraux et 86 imadas1.</span></p>

Voir plus
Le Kef

Le Kef est une ville de Tunisie et le chef-lieu du gouvernorat du même nom. Située au nord-ouest du pays, à 175 kilomètres à l'ouest de Tunis et à une qu<p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong>Le Kef</strong>&nbsp;est une ville de Tunisie et le chef-lieu du gouvernorat du m&ecirc;me nom.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Situ&eacute;e au nord-ouest du pays, &agrave; 175 kilom&egrave;tres &agrave; l'ouest de Tunis et &agrave; une quarantaine de kilom&egrave;tres &agrave; l'est de la fronti&egrave;re tuniso-alg&eacute;rienne, elle compte 45 191 habitants en 20042.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Le saint patron du Kef est Sidi Bou Makhlouf qui a donn&eacute; son nom &agrave; un mausol&eacute;e de la ville.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">La ville et sa r&eacute;gion sont le territoire de la tribu berb&egrave;re des Drid.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong>&Eacute;tymologie</strong></span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Connue tout d'abord sous le nom de Sicca &agrave; l'&eacute;poque carthaginoise puis Sicca Veneria &agrave; l'av&eacute;nement de la domination romaine4, la ville a ensuite port&eacute; divers noms tout au long de son histoire : Colonia Julia Cirta, Cirta Nova, Sikka Beneria, Chaqbanariya et enfin Le Kef d&egrave;s le xvie si&egrave;cle. De nombreuses ruines romaines sont toujours pr&eacute;sentes5.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong>G&eacute;ographie</strong></span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Fort du Kef et ses environs</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Ruines de bains romains au pied de la kasbah</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Fort du Kef (XVIIe-XVIIIe s.)</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Grande ville la plus &eacute;lev&eacute;e de Tunisie, &agrave; 582 m&egrave;tres d'altitude, sa superficie urbanis&eacute;e atteint 2 500 hectares dont 45 sont situ&eacute;s &agrave; l'int&eacute;rieur des anciens remparts de la m&eacute;dina.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">La municipalit&eacute; du Kef est r&eacute;partie sur le territoire de deux d&eacute;l&eacute;gations, Kef Est et Kef Ouest, qui correspondent aux deux arrondissements municipaux.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong>Histoire</strong></span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Le Kef est, depuis la plus haute Antiquit&eacute;, la principale ville du Haut-Tell et du nord-ouest tunisien dont elle constitue, jusqu'&agrave; une date r&eacute;cente, le centre politique, le plus important centre religieux et la place forte dominante.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">Anciennement appel&eacute;e Colonia Iulia Veneria Cirta Nova Sicca, elle fait l'objet de discussions entre historiens en tant que localisation potentielle de la capitale de la Numidie &eacute;voqu&eacute;e par Salluste dans son Bellum Jugurthum6,7,8,9,10,11,12,13, l'autre hypoth&egrave;se &eacute;tant la ville de Constantine en Alg&eacute;rie.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">En 688, la ville conna&icirc;t un premier raid des arm&eacute;es arabes.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">En 1600, un premier fort est construit pour abriter &agrave; partir de 1637 une garnison permanente (oujaq) ; le dispositif est compl&eacute;t&eacute; par des remparts fortifi&eacute;s &eacute;difi&eacute;s par Ali Ier Pacha vers 1739-174014. Ceci n'emp&ecirc;che toutefois pas la prise et le pillage de la cit&eacute; par les Alg&eacute;riens en 1756, ni l'occupation militaire fran&ccedil;aise &agrave; partir de 1881. Par le d&eacute;cret beylical du 8 juillet 1884, Le Kef est &eacute;rig&eacute; en municipalit&eacute;, l'une des premi&egrave;res du pays15.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span style="font-size: medium; font-family: arial, helvetica, sans-serif;">En 1973, la ville accueille un sommet entre les pr&eacute;sidents tunisien Habib Bourguiba et alg&eacute;rien Houari Boum&eacute;di&egrave;ne ; ce dernier propose la constitution d'une union tuniso-alg&eacute;rienne que Bourguiba d&eacute;cline en mettant en avant le d&eacute;veloppement de la coop&eacute;ration &eacute;conomique entre les deux pays16.</span></p>

Voir plus
Kébili

Kébili est une ville du sud de la Tunisie, située à environ 500 kilomètres de Tunis, et le chef-lieu du gouvernorat du même nom. En 2004, sa population atteint 18 693<p><span style="font-size: medium;">K&eacute;bili est une ville du sud de la Tunisie, situ&eacute;e &agrave; environ 500 kilom&egrave;tres de Tunis, et le chef-lieu du gouvernorat du m&ecirc;me nom. En 2004, sa population atteint 18 693 habitants.</span></p> <p><span style="font-size: medium;">Situ&eacute;e &agrave; mi-chemin entre Tozeur (90 kilom&egrave;tres &agrave; l'ouest) et Gab&egrave;s (situ&eacute;e sur le littoral), la ville est adoss&eacute;e &agrave; une oasis qui est, avec une palmeraie estim&eacute;e &agrave; 100 000 arbres, la plus importante de la r&eacute;gion du Nefzaoua, entre le Chott el-J&eacute;rid, le Chott el-Fejaj et les monts du Djebel Tebaga culminant &agrave; 469 m&egrave;tres d'altitude.</span></p> <p><span style="font-size: medium;">Outre un centre administratif r&eacute;gional, son activit&eacute; est li&eacute;e &agrave; la production de dattes dont elle est, avec Tozeur, un grand centre de commercialisation. &Agrave; proximit&eacute; du Grand Erg Oriental, K&eacute;bili est &eacute;galement une ville-&eacute;tape dans les circuits touristiques du Sud tunisien.</span></p>

Voir plus